Clinique tenue chaque jeudi du mois de 17 h 30 à 20 h

Vous pouvez demander ce service vous-même.

Téléchargez le formulaire d’admission, remplissez-le et envoyez-le à GASSAG@reseauaccessnetwork.com.

FAQ

Être transgenre, qu’est-ce que ça veut dire?
Être transgenre n’est pas une maladie. C’est une identité. Lorsqu’un bébé vient au monde, on lui assigne un sexe en fonction de ses parties génitales. Il arrive que l’identité d’une personne et la façon dont elle se sent dans son corps et son cœur ne correspondent pas à l’étiquette qu’on lui a accolée. C’est cela, être trans. Votre identité de genre est différente de celle qu’une autre personne vous a assignée.
Pourquoi a-t-on besoin d’une clinique pour les transgenres à Sudbury?
Que ce soit dans la ville ou la province, il existe peu de services de santé pour les personnes transgenres qui souhaitent obtenir du soutien et des traitements médicaux aux fins d’affirmation de genre. Avant le lancement de cette clinique, des organismes comme le Réseau ACCESS Network, qui n’offraient pas de services d’affirmation de genre, recevaient régulièrement des appels de personnes intéressées à ces services. D’autres données relatives au nombre de patients et aux temps d’attente pour obtenir un rendez-vous seront communiquées au cours des mois à venir.
Quelle est la vision des SAG du Réseau ACCESS Network?
Fournir des soins aux personnes transgenres ou dont le genre est non conforme, et les aider à surmonter les obstacles pour leur permettre d’accéder aux soins dont elles ont besoin. Nous pouvons y parvenir dans le cadre d’initiatives de soutien individuel, de sensibilisation communautaire et de renforcement de la capacité.

Si vous êtes un fournisseur de services et souhaitez en savoir plus, communiquez avec nous par courriel à GASSAG@reseauaccessnetwork.com

Quelles options s’offrent aux patients après leur rendez-vous?
La clinique s’engage à offrir des soins sur mesure à chaque personne. Dans le cas des personnes qui désirent modifier physiquement leur corps, cela comprend l’accès à l’hormonothérapie et à la chirurgie d’affirmation de genre. Nous n’effectuons pas les opérations, mais nous pouvons fournir des liens pour en savoir plus sur cette démarche et aider les personnes lors du processus de demande.
Comment puis-je accéder aux SAG?
L’accès aux SAG peut être recommandé par un fournisseur de soins de santé ou demandé par la personne elle-même. Veuillez remplir le formulaire ici et l’envoyer par courriel à GASSAG@reseauaccessnetwork.com ou par télécopieur au 705 222-5276.
À quelle fréquence sont offerts ces services?
Une fois par mois, le 3e jeudi du mois, de 17 h 30 à 20 h.
Combien de temps devrai-je attendre pour obtenir un rendez-vous?
Nous ne savons pas encore exactement comment nous allons gérer notre liste d’attente. Nous ferons un suivi auprès des patients pour confirmer que nous avons reçu ce formulaire et pour leur offrir un rendez-vous.
Mon fournisseur de soins de santé primaires m’a dit qu’il ne me prescrirait pas d’hormones et ne me recommanderait pas la chirurgie d’affirmation de genre – puis-je me diriger vers vous?
Oui.
J’ai entendu dire que je devais passer une évaluation psychologique avant de recevoir des hormones ou de subir des interventions d’affirmation de genre – est-ce vrai?
Non. Vous pouvez accéder à nos services sans faire l’objet d’une évaluation psychologique.
Je ne me sens pas à l’aise de parler de mon identité de genre avec mon fournisseur de soins de santé primaires – puis-je me diriger vers vous au lieu?
Oui – bien que nous encouragions chacun à consulter d’abord son fournisseur de soins de santé primaires, nous comprenons que certaines personnes ne se sentent pas à l’aise dans ce contexte. Si vous voulez en savoir plus sur nos services, veuillez envoyer un courriel à GASSAG@reseauaccessnetwork.com
Quel est l’effet de l’accès à la clinique pour les personnes transgenres ou dont le genre est non conforme?
Lorsque des personnes transgenres ou dont le genre est non conforme ont accès à des soins d’affirmation de genre, nous observons une réduction de la dépression, de l’anxiété, des pensées suicidaires et de l’automutilation. Les interventions d’affirmation de genre ne règlent pas les problèmes de santé mentale qu’une personne peut éprouver, mais la recherche montre qu’elles réduisent la détresse qu’elle vit.
Quel est l’effet de ne pas avoir accès à la clinique?
Entre le moment où une personne choisit de divulguer son identité jusqu’à celui où elle obtient des soins – une période qui peut durer plusieurs années – elle présente le risque le plus élevé d’automutilation ou de suicide. Elle a révélé qui elle est, mais souvent, les gens qui l’entourent ne lui fournissent pas le soutien dont elle a besoin. Les personnes transgenres ou dont le genre est non conforme sont plus susceptibles d’être sans abri, d’éprouver de la difficulté à trouver un emploi, d’être sous-employées et d’être aux prises avec l’anxiété, la dépression et des idées suicidaires. Jusqu’à 43 % des personnes transgenres indiquent avoir tenté de se suicider au cours de leur vie. La bonne nouvelle, c’est que si environ 67 % de personnes transgenres disent avoir déjà pensé s’enlever la vie avant la transition médicale, seulement 3 % d’entre elles entretiennent ce type d’idées après la transition. Ces soins sauvent des vies.
Que peuvent faire les personnes qui ont de la difficulté concernant leur identité de genre ou des questions à ce sujet?
Confiez-vous à quelqu’un et trouvez du soutien. Il existe des communautés en ligne. Cela peut sembler une épreuve difficile à surmonter, mais beaucoup de gens ont vécu ce type de problème. Vous n’êtes pas seul(e), même si c’est l’impression que vous avez. De gens sont là pour vous aider.